Tous ces gens autour de nous

Article : Tous ces gens autour de nous
26 juillet 2018

Tous ces gens autour de nous

Je suis assis sur un banc public. Le soleil s’est couché, j’ai froid. Je regarde autour de moi, tous ces gens autour de moi. Devant, de l’autre côté de la rue, une maison, une maison comme une autre.

Pourquoi cette maison, pourquoi y penser? Je la vois pourtant tous les jours. Elle n’est pourtant pas si belle. Quoi qu’elle ait un certain charme.
À côté de moi, assise aussi, une mère … et sa fille que je vois aussi bien souvent. Pourtant je viens de connaître son nom, Lumière. Je trouve que c’est beau comme nom. Tu ne trouves pas?

 

Lumière…

 

Ça me fait penser à tout ce qu’on voit sans vraiment y penser. À toutes ces vies qui déambulent devant nous.
Je ne connais pas le nom des membres de cette maison, de l’autre côté de la rue. Enfin, si, l’un. Une fille, Honorine, ou Cathérine, enfin je ne sais plus. Quelque chose qui fini par « ine ».
Il m’arrive aussi de voir l’ainé de la famille quand il va acheter du pain. Et il me voit, lui aussi. Mais il ne me connaît pas. Pourtant moi aussi, je vis de l’autre côté de la rue. On est voisin.

 

Des histoires, des vies autour de nous

 

Il y a tant d’histoire, tant de vies qui passent et repassent tout près de nous sans que nous sachions. Ils vivent et nous vivons.

 

Nous voulons faire de grandes choses  et nous en oublions les petites. Nous préparons tellement le futur que nous avons oublié le présent. Pourquoi ? Pour servir les autres? Pour être heureux ou juste pour être unique et grand?
Le monde n’a pas commencé à nos naissances. D’autres avant nous ont été grands, utiles et forts.

 

Tout a déjà été dit et peut-être même que tout a déjà été fait. Les nouveaux, c’est nous.
Nous devons créer, construire le nouveau avec toutes ces pierres qui ont déjà été moulées. Dire, avec des mots que nous n’avons pas créés.Nous résigner à nous battre, pour la perfection que nous n’atteindront pas.

 

Tout a déjà été fait, (…) tout le déjà été dit

Nous devons vivre, sans oublier l’important. Nous devons rire et pleurer, gagner et perdre ensemble, avec eux.

Tous ces gens autour de nous.

Partagez

Commentaires

Félix Maroy
Répondre

Très belle rédaction

Omaw BUAME
Répondre

Merci Félix Maroy, j'espère vous voir plus souvent par ici. A bientôt.