Le temps passe, des pensées viennent

Article : Le temps passe, des pensées viennent
8 juin 2017

Le temps passe, des pensées viennent

Je suis encore jeune, je veux dire très jeune.

Deux parents, un bébé.
J’ai été un bébé, j’ai grandi.
CC: Unsplash/ Pixabay

Plus jeune que la plupart des gens que je côtoie, mais déjà, je suis un peu moins jeune que je ne l’étais l’an surpassé, et un peu plus vieux que je ne l’étais l’an passé. Et dans ma tête des questions se posent, le temps passe et des pensées viennent, des réflexions se font, je veux dire, plus que d’habitude, et même si d’habitude je me trouve un peu naïf, je crois encore toujours au bien.

Beaucoup de gens me veulent du bien … mais pas tous hein

Il paraît que dans une vie, à un certain moment, on se pose des questions, on se cherche. Et je suis heureux et reconnaissants à toutes ces personnes qui sont pour moi une source d’inspiration et qui m’aident à éclairer mes voies. Il arrive bien des fois où, on passe par des situations, on est sûr qu’en le racontant on ne sera pas compris, et là arborant un sourire, l’auditeur fait jaillir la lumière, celle vrai, et un réconfort qu’on n’oublie point.

Je ne suis pas parfait, (hé hé, pas encore)

Il y a des gens qui croient en moi, d’autre que j’ai déçu, je m’en excuse. En fait, il y a des gens qui, à leur dire semblent croire en moi plus que moi même je ne crois en moi, je trouve ça étrange. Je veux donc encore plus travailler à être meilleur chaque jour plus que la veille.

Je n’ai plus peur du futur

Il m’arrivait, d’avoir peur, de me demander ce que sera demain après un NV (une matière non validée à l’école), ou en voyant des ainées galérer (si marcher d’Adetikope pour venir à l’Université de Lomé ce n’est pas galérer…), je pense au futur aussi en voyant mes parents lutter pour un meilleur futur. Mais maintenant je vois en le futur, une belle journée ensoleillé. Des orages il y en aura peut être mais ça ne durera pas, c’est ma foi. Si je peux voir en le présent, un rayon de soleil, je verrai aussi en le futur le soleil briller comme à midi.

Est-ce que je serai à la hauteur?
Vous savez, je me trouve chanceux. Pour tout ce que j’ai, pas grand chose hein; mais juste pour la chance d’étudier, la nourriture, le toit, mon prénom, ce n’est pas pour faire un beau discours hein mais je me sens vraiment reconnaissant pour tout ce que du haut des cieux l’auguste père me concède. Et je suis convaincu que le rayon de soleil d’aujourd’hui se transformera en un éclatant soleil au zénith.

Je suis heureux 😉 , et en ce moment où je m’apprête a conclure ce billet je m’imagine dans 20 ans me lisant moi même et souriant. J’espère qu’en ce moment je rirais de mon futur passé.

 

Omaw BUAME, Je vous dis bon jour.

Partagez

Commentaires

Afi Affoya
Répondre

Magnifique :)

Omaw BUAME
Répondre

Merci, ça va droit au coeur, vraiment

Garens Jean-Louis
Répondre

La jeunesse est un état d'âme...

Omaw BUAME
Répondre

Je suis d'accord cher Jean-Louis. Bienvenue.

LEBOSS
Répondre

Un gamin qui a du talent mais ne doit pas oublier que le véritable talent vient de l’effort et de l’expérience

Omaw BUAME
Répondre

[sourire] Hum, merci.