Togo: Ces médicaments qui guérissent tout

A base d’Aloe-vera, de champignons, de soja ou encore de Morinda citrifolia (noni), ces médicaments produits au Togo ou plus généralement en Afrique de l’ouest guérissent tout, oui oui il doit même y en avoir pour guérir le Sida.

Le noni en afrique de l'ouest

Le nono ou pomme-chien (Morinda citrifolia) est un arbre tropical de la famille des Rubiaceae, originaire d’Asie (Inde) ou d’Australie. CC:PublicDomainPictures/Pixabay

Au Togo, depuis quelques biens des temps, des pseudos docteurs, enfin, des vendeurs proposent des produits à base de soja, de champignons et plus récemment de Noni. Chacun des produits en question est censé guérir entre autres les dysménorrhées (règles douloureuses), les maux de ventre en passant par les faiblesses sexuels.
Ceci montre la force de ces produits africains 😉 . L’Aspirine traite seulement le mal de tête, et bien chacun de ces médicaments traite une liste de dix à vingt maladies. Comment est-ce possible ? Je ne sais pas. Je ne suis pas docteur, tout comme la plupart de ces vendeurs d’ailleurs.
Certains même disent que le soja aiderait d’une certaine manière à combattre le cancer. D’autres par contre préviennent sur les dangers de l’utilisation du soja après un cancer. Si donc le soja est dangereux après un cancer, est-il possible que ça guérisse qui que ce soit du cancer ? Tout ça trouble  le non spécialiste que je suis. La question se pose dès lors sur la fiabilité des études (parfois inexistantes) qui sont faites avant la mise sur le marché de ces produits. Ces distributeurs disent aussi que le Noni ‘’guérirait ‘’ de l’obésité, mais là encore sans preuve.
Au vu de toutes ces choses, ce que je pense en réalité c’est que ni le soja, le champignon ou même le Noni ne sont en cause. Cela va de soi. Ces plantes dans des situations données ont fait leur preuve maintes et maintes fois. Ceux qui sont en causes en fait ce sont ces vendeurs. Ils n’étudient pas ce qu’ils vendent et jouent à être négligent dans un domaine tel que la santé. Comment me demanderont certains étudieront ils en profondeur ces produits dans des situations telles que les nôtres.
En attendant des réponses à ces questions épineuses je me dois de vous laisser, mon jus de soja m’attend.

Omaw BUAME, Passez de bons moments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *