27 avril, 61 ans déjà : quoi de neuf ?

Article : 27 avril, 61 ans déjà : quoi de neuf ?
Crédit: Wegmann, Ludwig via Wikimedia
28 avril 2021

27 avril, 61 ans déjà : quoi de neuf ?

Le 27 avril, c’était hier. Il y a 61 ans, le président Olympio disait haut que le Togo était enfin libre et souverain. Cette victoire sera entachée 3 ans plus tard. Néanmoins, elle a encore été célébrée cette année. Qu’y a-t-il eu de nouveau ?

Comme chaque année…

L’actuel président, Faure Essozimna Gnassingbé a allumé la flamme de l’indépendance. Symbole. Au cours de la journée, plusieurs autres célébrations ont suivi. Le traditionnel défilé a eu lieu. Rien de bien inhabituel. A part, peut-être, Julienne Kondi. Célébrée comme première femme parachutiste à faire un saut à plus de 2000 m.

Les Togolais ont, comme chaque année, inondé les médias sociaux de messages de fierté, d’image de drapeau et bien d’autres. Etaient-ce des mots, des émotions fugaces ou de vrais sentiments ? Je ne sais pas. Parmi les images, une figure fait l’unanimité. Celle, bien sûr, de Sylvanus Olympio. Celui qui a hurlé l’Ablɔɖe*. L’image de l’homme, on s’y accroche comme à une bouée de sauvetage dans une mer sans bord. Pour se définir, pour appartenir. Contraste, presqu’aucune mention n’a été faite de certaines figures. L’histoire fait le tri.

Sylvanus Olympio
Président Sylvanus Olympio en visite à Francfort. CC: Wegmann, Ludwig via Wikimedia

Chants et prières…

Les concerts de célébration ont eu lieu en ligne. Pandémie oblige. Celui du Chœur De l’Unité Togolaise, en eʋe, en allemand, en anglais et en français a été sublime et empli de nostalgie. Musique.

Le jour de la commémoration de l’indépendance était aussi, comme les années d’avant, un jour de prière pour le Togo. Pour que Dieu bénisse le Togo, restreigne les ennemis de la nation, pardonne les offenses des Togolais…

Quoi de neuf ?

Pour moi, ce qu’il y a eu de très particulier, c’était les guillemets. Un plus grand nombre, je pense, que les années passées. Le mot indépendance a été emprisonné par un grand nombre de guillemets. Cette question, aussi, s’est plus imposée : Que célébrons-nous ? La naissance de la nation, du pays, le sens de l’indépendance ont aussi été questionnés.

Le Togo, en tant que pays, a 61 ans aujourd’hui. Le Togo, en tant que nation, n’est pas encore né, ou disons plutôt, est né et devenu très tôt et brutalement, un orphelin qui erre de sang en sang…

Anas Atakora, 27 avril 2021, Facebook.

Voilà. Pourtant, loin de l’agitation sur les médias sociaux, dans certains foyers et surtout à l’intérieur du pays, les jours sont lourds à compter. Pour ces gens qui n’ont de mémoires que pour leurs soucis, hier n’était pas le 27 avril. Hier, c’était mardi.


*Ablɔɖe : Indépendance en eʋe (Ewe)

Partagez

Commentaires