Jeunes, seules et agressées

Article : Jeunes, seules et agressées
20 octobre 2018

Jeunes, seules et agressées

Les agressions sexuelles sont encore d’actualité. Malheureusement. Des jeunes filles sont agressées chaque jour. Souvent, tout près de nous. Plus près qu’on ne le pense. Plusieurs se taisent. Des vies sont détruites.

Amy aussi était une jeune fille, une adolescente; non une gamine. Elle aimait son père, sa mère et aussi son oncle, Max. La grande sœur d’Amy, elle ne l’aimait pas beaucoup. En fait elle ne l’aimait pas du tout. Ce Max.
Pourtant, à chaque fois que Max venait les voir, il faisait des cadeaux. Il était gentil, en tout cas, il semblait gentil. Mais Elza restait cloîtrée. Elle ne parlait pas à son oncle.
Pour les parents d’Elza, c’était « normale ». La jeune fille faisait toutes sortes de bizarreries. Elle allait grandir, elle allait changer.Mais Elza savait que c’était plus profond…

Jeune fille seule dans le noir
Seule…
CC: Tess Via Unsplash

Elle aurait voulu peut-être parler, avoir une amie, une vraie amie ou … des parents à qui parler 🙁 . Les parents d’Elza n’étaient jamais présents. Ceux qui devaient lui enseigner la société et ses rouages étaient absents. Elza n’avait pas beaucoup d’amis. Elza ne parlait pas à grand monde. Elza  était seule.

 

 

Elza  était seule.

 

 

Il était 5h30, Amy était déjà debout. Elle devait aller chez le tailleur. Sa mère ne devait pas oublier. Elle s’était réveillé si tôt pour lui rappeler.
Chez le tailleur hein? Ton oncle t’y emmènera après l’école, fit « maman Elza » en fermant la porte pour s’en aller. Elle avait une longue journée devant elle.
Il était midi, une voiture se gara devant l’école d’Amy.

Elle attendait. Max emmena sa nièce chez le tailleur. Après, il n’emmena pas Amy directement chez elle. Il passa d’abord chez lui. Il devait y faire quelque chose d’important avait-il dit.
Max installa la petite Amy dans son salon. Il disparut un petit instant avant de revenir. Il s’assit près d’Amy.
– Viens, viens t’asseoir sur mes genoux, Max parla à Amy d’une voix plutôt…neutre.
Amy s’exécuta, bientôt, elle commençait par sentir des mains se balader sur son corps. Elle sentit aussi dans le pantalon de son oncle, un membre bouger, se durcir…

Fille Apeurée
Fille Apeurée
CC:Alexas_Fotos via Pixabay

Il était quinze heure quand la porte de la maison s’ouvrit. Elza vit sa petite sœur rentrer, toute seule. La petite, sans rien dire, courut et s’enferma dans sa chambre.
Le cœur d’Elza rata Elle semblait avoir compris. Elle avait vu aperçu, dans le regard de sa candide sœur, cette honte et cette noirceur qu’elle avait connu.

 

La jeune fille s’assit comme pour imaginer un meilleur avenir. Elle regarda un instant dans le vide, puis baissa sa tête. Ce genre d’histoire semblait-elle dire, finissait bien souvent mal.

Partagez

Commentaires

Naomi
Répondre

Tristesse et colère sont les sentiments qui me traversent à la fin de la lecture de votre billet.
J'aimerais tellement mettre en place une structure pour permettre à des enfants comme elza et Amy de s'exprimer

Omaw BUAME
Répondre

Vivement votre structure Naomi, Vivement. Merci d'avoir lu. À très bientôt.